septembre 21, 2020

Traitement Psoriasis – Canadian Dermatology Association – Astuces

« Avec les récentes découvertes très encourageantes sur les cellules de la peau, on pourra proposer aux patients des traitements à la carte, plus personnalisés que les traitements actuels qui agissent uniquement sur l’inflammation ». Si cette découverte est très prometteuse, c’est qu’elle permettra d’éviter les effets secondaires des traitements actuels contre le psoriasis.

Freiner la maladie

« Pour l’prompt, on utilise principalement des corticoïdes ou des traitements immunosuppresseurs qui agissent sur les cellules immunitaires. Cela permet de calmer et d’espacer les poussées de psoriasis, mais le système immunitaire s’en retrouve affaibli. En agissant sur d’autres cellules, on évitera ainsi ces effets secondaires ». S’il s’agit d’une découverte scientifique qui ouvre l’horizon thérapeutique, le Dr Benhadou rappelle que les recherches ont été men crème pour eczémaées sur des souris.

Emploi médecin

Ne serait-ce que pour vérifier que le traitement fonctionne bien, avoir accès aux nouvelles thérapeutiques et vérifier aussi qu’il n’y a pas d’autres symptômes associés rappelant justement le rhumatisme psoriasique qui concerne jusqu’à 30% des sufferers atteints de psoriasis cutané. Bien que le psoriasis, tout comme l’eczéma, reste une maladie mystérieuse où subsistent beaucoup d’interrogations, le Dr Benhadou conclut avec un message très optimiste.

Au most le crâne se recouvre de croûtes épaisses qui débordent à la lisière du cuir chevelu, les démangeaisons sont souvent importantes. Plus souvent, les plaques rouges et croûteuses sont localisées à l’arrière du crâne ou seulement sur les tempes, prenant parfois tout le crâne (casque du cuir chevelu). Le psoriasis est une maladie de la peau et/ou des articulations qui touche l’homme, la femme, l’enfant ou le nourrisson, il persiste le plus souvent toute la vie. L’atteinte de la peau, des articulations ou de toute autre localisation du corps peut se produire à un moment ou à un autre de l’évolution de la maladie.

Le psoriasis du cuir chevelu peut être associé à des atteintes corporelles ou unguéales mais aussi à l’atteinte du visage qui devient rouge et pèle, plus particulièrement au entrance et autour du nez. L’atteinte des conduits auditifs externes s’associe souvent à la localisation du cuir chevelu. Le psoriasis des conduits auditifs forme des squames croûtes pouvant au most constituer un bouchon.

Une surveillance par prise de sang est nécessaire, automobile il existe souvent une élévation des graisses dans le sang (triglycérides, cholestérol) et parfois des enzymes du foie. Les maux de tête peuvent témoigner d’un œdème du cerveau et nécessitent l’arrêt du traitement. Lasers excimère à 308 nm- le laser et les lampes excimère sont des traitements ultraviolets spécifiques (308nm) dont l’intérêt est démontré pour la prise en cost de plaques localisées de psoriasis. La Puvathérapie est plus complexe à mettre en œuvre que les UVB, automotive il faut prendre un médicament photosensibilisant (mélanidine) avant de s’exposer aux rayons ultraviolets – il faut aussi porter des lunettes de safety dans les heures qui suivent.

Le psoriasis évolue le plus souvent par « crises » ou poussée au cours desquelles l’affection s’aggrave. Les poussées de la maladie sont en général suivies par des périodes de rémissions où le psoriasis s’améliore parfois même sans traitement. Cependant, il est fréquent que des stigmates de la maladie persistent à certains endroits, ces zones « bastion » comme les coudes, les jambes, le cuir chevelu ou les genoux sont souvent les plus résistantes aux traitements. Il n’est pas attainable de prédire à l’avance l’évolution de la maladie qui est souvent rythmée par les « stress » mais aussi par une évolution propre.

Les squames du conduit auditif entraînent des démangeaisons intenses, l’utilisation intempestives de coton tige est d’ailleurs responsable de nombreux accidents de perforation du tympan. L’utlisation des cotons tiges entretien la survenue des plaques des conduits auditifs durant des années. Les plaques les plus typiques d’une atteinte psoriasique du cuir chevelu sont celles des régions retro auriculaires, de l’occiput et de la lisière du cuir chevelu sur le entrance. On peut parfois observer une chute temporaire (effluvium télogène) lors des poussées importantes (dites très inflammatoires) ou au décours du traitement d’un psoriasis crouteux du cuir chevelu.

Dans le psoriasis il est utilisé pour ses propriétés anti-inflammatoires plus qu’antiprolifératives et est administré à des doses 10 fois moins fortes dans le psoriasis que dans les cancers. Ses effets secondaires potentiels sont très bien connus et bien surveillés, ils ne présentent quasiment pas de danger pour le patient qui le prend. Une surveillance clinique et biologique (prises de sang régulières) est néanmoins nécessaire afin de dépister tout effet secondaire qui pourrait disparaitre avec la diminution de la dose ou en arrêtant le traitement. La prise d’acitrétine provoque une sécheresse de la peau et des muqueuses (lèvres, conjonctives, nez) qui est facilement corrigée par des crèmes adaptées et une chute de cheveux.

Localisées généralement sur les coudes, les genoux, le cuir chevelu et les fesses. Croissance anormale des ongles des mains et des pieds et décoloration des ongles. Plaques de la forme d’une larme, présentes souvent sur le tronc, les bras et les jambes. Plaques qui apparaissent à l’intérieur des articulations (aux aisselles, aux aines, près des organes génitaux), plutôt moites que sèches, et parfois douloureuses puisque exposées aux frottements. Plaques recouvertes de pustules blanches, surtout sur les mains et la plante des pieds.

La PUVAthérapie reste cependant le traitement de référence et on peut obtenir une disparition quasi complète des lésions après 15 à 25 séances. Cette method est préférable en cas de psoriasis plus sévères et chez les patients à peau foncée. Il est necessary de limiter ou d’éliminer les facteurs qui peuvent déclencher ou aggraver le psoriasis (médicaments, alcool, traumatismes, stress, and so on.). Une fois la poussée maitrisée par un traitement preliminary adapté (traitement d’attaque), il est essentiel et capital de suivre un traitement d’entretien qui va permettre d’éviter ou prévenir la récidive.

nouveau traitement psoriasis

L’atteinte du cuir chevelu est extrêmement fréquente au cours du psoriasis, c’est même souvent la localisation initiale ou première de la maladie. Certains psoriasis sont localisés uniquement au cuir chevelu pendant toute la vie. Au début, le psoriasis du cuir chevelu n’est pas très caractéristique, il peut se manifester par de petites plaques roses qui pèlent et ressemblent fort à un état pelliculaire plus ou moins sévère. Le psoriasis du cuir chevelu se manifeste en général par des taches rouges qui se recouvrent progressivement de croûtes argentées de plus en plus épaisses.

L’étude a été malesée dans un seul centre en Allemagne auprès de 18 hommes et de trois femmes, âgés de 21 à sixty five ans, hospitalisés et atteints de psoriasis en gouttes aigu et dont la surface corporelle totale moyenne atteinte était de 25,7 % ± 20,4 % (de 10 à ninety). Les auteurs de l’étude incluse n’ont pas signé avoir mesuré les effets indésirables des traitements ; toutefois, ils ont signalé de rares irritations cutanées au point d’injection, mais ils n’ont pas fourni le nombre de participants have an effect onés. Finalement, c’est plus l’articulation entre les professionnels de santé qui pose query. Si les généralistes peuvent très bien connaître la pathologie, néanmoins, il est toujours un moment où l’orientation vers un spécialiste devient nécessaire.

Les nouvelles analyses de OTEZLA® (Aprémilast) par voie orale présentées lors du Congrès de l’Académie européenne de dermatologie et de vénérologie (EADV) montrent l’efficacité de ce médicament dans les zones difficiles à traiter …

Le psoriasis évolue le plus souvent par « crises » ou poussées au cours desquelles l’affection peut s’aggraver ou s’améliorer. Ces poussées sont suivies par des périodes de rémissions où la dermatose (maladie de peau) s’améliore parfois même sans traitement. Il existe un certain nombre de cas où la maladie évolue de façon proceed avec des fluctuations de la sévérité mais sans jamais complètement disparaitre. Plaques rouges bien délimitées, rondes ou ovales, recouvertes d’épaisses croûtes de peaux blanches qui se desquament.