septembre 21, 2020

Commander du Harpagophytum ?

racine harpagophytum

L’une d’entre elle a comparé l’harpagophytum à la molécule de référence prescrite dans le traitement de l’arthrose de la hanche et du genou (la diacerhéine), cette étude conclue que l’harpagophytum était au moins aussi efficace que la diacerhéine mais mieux toléré. La racine d’harpagophytum est composé d’iridoïdes, notamment l’harpagoside et l’harpagide qui sont reconnus pour avoir des vertus anti-inflammatoires et analgésiques. Cette plante est utilisée pour ses propriétés anti-inflammatoires et antidouleur en traitement de fond (deux à trois mois produit ajouté au panier avec succès).

Grâce à son efficacité, il fait aujourd’hui partie des remèdes les plus demandés en phytothérapie. Miracle de la nature ou don divin, l’harpagophytum a contribué, durant des siècles, à soulager toutes sortes de maux si bien que les guérisseurs africains préservaient jalousement le secret de cette plante vertueuse. Comme elles sont dotées de principes actifs puissants, l’utilisation des huiles essentielles peut comporter certaines contre-indications. Mieux vaut prendre le conseil d’un spécialiste en aromathérapie, pharmacien ou médecin. Verser 1 cuillère à soupe de racine d’harpagophytum dans 30 cl d’eau bouillante, laisser infuser 10 minutes et filtrer.

racine harpagophytum

raisons de prendre de l’harpagophytum

Cette plante herbacée qui appartient à la famille des Pedaliaceae cousine du séidentical, est originaire du désert de Kalahari, de Namibie quel sport pratiquer quand on a de l’arthrose ? et d’Afrique du Sud. Ce sont les profondes racines secondaires de la plante qui contiennent en plus forte focus ses principes actifs.

Elle peut être consommée sous différentes formes, et la tisane est idéale pour permettre à ce végétal de distiller toutes ses vertus. Dans ses objectifs d’éducation à l’worldwide, Christophe BERNARD fournit par internet des informations éducatives pour tout lecteur francophone vivant dans n’importe quel pays du monde. Ces données ont été puisées dans la littérature historique et traditionnelle sur les herbes. Elles n’ont pas pour however de remplacer l’avis médical dispensé par un médecin en ce qui a trait aux problèmes d’ordre médical, y compris le diagnostic, le traitement ou la guérison de maladies ou autres affections physiques ou mentales, and so forth. Il n’est donc aucunement dans l’intention de Christophe Bernard de poser des diagnostics ou d’établir des prescriptions.

Comment utiliser les racines d’harpagophytum ?

« L’harpagophytum est une plante que l’on trouve plutôt dans la partie méridionale de l’Afrique du Sud. On va utiliser la racine pour ses vertus anti-arthrose, anti-arthrite La plupart du temps on l’utilise en poudre (poudre de racine) que l’on dilue dans de l’eau. On en fait en quelque sorte des cataplasmes.

  • Verser 1 cuillère à soupe de racine d’harpagophytum dans 30 cl d’eau bouillante, laisser infuser 10 minutes et filtrer.
  • Traditionnellement utilisé en cas de manifestations articulaires douloureuses et pour soulager les foulures.
  • On préconise la décoction de morceaux de racines coupées (porter à ébullition 10g/l pendant environ 20 minutes, laisser macérer toute la nuit, filtrer et boire dans la journée) et ce malgré son amertume.
  • – En cas de problèmes digestifs ou de perte d’appétit, prendre 500 mg de ses racines en poudre ou en capsule, à raison de three fois par jour avant les repas.
  • L’Harpagophytum est aussi surnommée Griffe du Diable car elle contient de petits crochets qui s’accrochent facilement au pelage des animaux.

Ajouter 1 rondelle de citron et 1 goutte d’HE de basilic exotique, préalablement diluée dans ¼ de cuillère à miel. Infusions et décoctions sont encore plus efficaces lorsqu’on leur associe les principes actifs des huiles essentielles, notamment en cas d’arthrose. Les viandes, en particulier les viandes rouges, favorisent l’irritation de l’organisme par différents moyens. Les aliments transformés, comme la charcuterie, contiennent souvent des graisses saturées et beaucoup de sodium. Essayez d’en limiter autant que attainable votre consommation et privilégiez les produits de qualité.

Comment prendre Harpagophytum 9 CH ?

C’est le cas, notamment du curcuma qui possède des propriétés anti-oxydantes puissantes. La curcumine (principe actif du curcuma), en effet, a la capacité d’agir sur l’inflammation et de préserver le cartilage articulaire. Dès lors, elle est une solution naturelle appropriée pour les affections rhumatismales.

La plante permet d’améliorer le transit, et par conséquent, à haute dose, elle peut entrainer de légers problèmes intestinaux bénins et temporaires, mais aussi des irritations d’estomac. Ses immenses racines tubérisées, constituant 90% de la masse totale de la plante, font qu’elle peut survivre dans les régions désertiques d’Afrique, en servant de réserve de nutriments et d’eau. Ce sont ces racines secondaires, qui se trouvent entre 60 et eighty cm de profondeur, que l’on récolte et qu’on utilise comme remède naturel.

On explique comment creuser un trou sur un seul côté de la plante pour ne récupérer que les racines secondaires, qui sont facile à identifier, et on ne touche pas à la racine principale. Donc une initiative intéressante d’un gouvernement qui essaie de reprendre les choses en main. Ce que l’on trouve dans ce plan nationwide est une manière de récolter la racine d’une manière éthique et responsable. On explique aux ramasseurs comment choisir les plantes les plus matures.

Comment consommer l’Harpagophytum bio racine ?

L’ESCOP (la coopération scientifique européenne en phytothérapie) préconise de poursuivre le traitement durant au minimal deux à trois mois pour ressentir les effets bénéfiques de l’harpagophytum au niveau articulaire. Il semblerait que l’extrait de racine d’harpagophytum se révèle être plus efficace que l’harpagoside seul, ce qui signifie que d’autres substances contenues dans la racine sont impliquées dans l’motion anti-inflammatoire et agissent en synergie.

Toutefois, les études manquent à ce sujet pour vérifier l’efficacité de l’harpagophytum. Les douleurs du bas du dos et des lombaires peuvent être dues à des efforts physiques répétés, des troubles psychosomatiques ou à des maladies chroniques ; dans certains cas, les maux de dos peuvent être atténués par la prise régulière d’harpagophytum. Harpagophytum procumbens est riche en harpagosides, et principalement des glucosides iridoïques, de l’harpagoquinone, des phytostérols, des sucres et des flavonoïdes. Cette plante est mondialement connue pour ses propriétés thérapeutiques ; elle agit sur les désagréments articulaires et améliore la mobilité des articulations. L’harpagophytum est donc assez fréquent en Angola, à Madagascar ou en Namibie, où la plante est naturellement reprédespatchedée.